Ses désirs font désordre

Ses désirs font désordre

Ses désirs font désordre dans le palais de mon empire

La nuit elle se balance au dessus des toits au dessus de moi au dessus des lois

Elle chante à tue tête, la vie comme des vacances, elle crie son insouciance

Elle veut m’emmener dans la ruelle pour un duo un duel

On s’habille au soir couchant elle donne le choix le choix des armes

Dans le saloon elle fait le clown elle tire sur le piano bastringue

Ses fringues, son flingue, elle a beau faire moi j’en suis dingue

Elle m’a tué dans la ruelle, plus de duel, ni de duo

Elle s’en va au soir couchant, devant ma croix elle pose son arme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *