Je préfère l’authentique

vous savez j’ai bien failli tout arrêter

laisser courrir l’eau entre mes doigts gonflés

remiser l’instrument au rang de trophée

regarder la poussière chaque jour l’enterrer

et passer ma vie à regretter tout ce que je n’ai pas écris

et passer ma vie à coté de ce que j’avais dessiné

je laisse l’électrique, prends une acoustique et  laisse courir mes doigts

j’délaisse le plastique pour l’authentique, je préfère le bois

c’est plus électrique et moins statique dans le prolongement frénétique de mon bras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *